Pâte à crêpe sans œufs

Aujourd’hui pour ce nouvel article je vous propose la recette de la pâte à crêpe sans œufs elle est faite pour tout le monde (soit si on est en panne d’œufs ou alors si les personnes sont allergiques)

Pour 10 crêpes environ

Temps total : 30 minutes

Temps de préparation : 10 minutes

Temps de cuissson : 20 minutes

Ingrédients :

  • 250 g de farine
  • 50 cl de lait
  • 2 sachets de sucre vanillé
  • 50 g de beurre + un peu pour graisser la poêle

Déroulement de la recette :

  1. Mettre la farine dans un saladier, ajouter le lait, battre au fouet électrique.
  2. Ajouter le beurre fondu, le sucre vanillé et battre le tout
  3. Laisser reposer 30 minutes
  4. Graisser la poêle et faire cuire les crêpes.

Voilà j’espère que ça vous servira. Un autre article est prévu dans la journée ou ce soir. Une bonne journée à toutes et tous et bonne visite.

Ps : la recette vient du site marmiton

Crêpes que j’ai réalisé avec la recette que je viens de mettre

Activités blupens

Aujourd’hui pour passer le temps j’ai décider de faire une petite activité manuelle avec Gabrielle. Un kit qu’elle a eu pour Noël et qui se compose de :

  • 6 pochoirs (pour ce kit les licornes)
  • 8 feutres avec les protections pour souffler
  • quelques feuilles d’avance

Je trouve cette activité manuelle très intéressante pour la créativité de l’enfant car il n’ai pas obliger d’utiliser les pochoirs il peut créer selon ses envies.

Ma fille elle a préférer utiliser les pochoirs je vais vous mettre des photos ci dessous.

Voilà j’espère que ça donnera des idées cadeaux a certains ou certaines d’entre vous . Une bonne fin d’après-midi.

Quelques astuces pour ne pas s’ennuyer pendant le confinement

Depuis plusieurs jours maintenant, la France est en confinement. Aujourd’hui dans cet article je vous donne mes astuces pour ne pas s’ennuyer pendant le confinement :

  • Ménage de printemps : Il est temps d’en profiter pour nettoyer la maison du sol au plafond, faire du tri dans les placards et les armoires, jeter, vendre ou donner ce que l’on utilise plus.
  • Cuisiner : C’est l’occasion pour faire des gâteaux, des crêpes … en famille ou tout seul
  • Faire du sport : Pour les personnes sportives ou moins vous pouvez en profiter pour pratiquer une activité physique à la maison ou alors vous pouvez également aller faire un footing pour prendre l’air à condition d’être seul(e) et de ne croiser personne.
  • Jeux de sociétés : Un bon moyen de passer du temps en famille et occupés les enfants un petit moment
  • Activités manuelles : c’est l’occasion pour vous même ou vos enfants de laisser place à la créativité pour un bon moment partagé
  • Lecture : C’est le moment de (re)lire les vieux classique de la littérature française ou alors vos livres coup de cœur du moment.
  • Regarder des films/séries : Cela peut-être l’occasion de partager un moment en famille pour les films familiaux, comédie, Disney … ou alors si vous êtes seuls vous pouvez en profitez pour regarder vos séries préférées ou films préférés. Cependant attention à ne pas laisser trop les enfants devant les écrans.
  • Prendre soin de soi : N’hésitez pas à prendre 30 minutes pour vous faire des masques, prendre un bain, vous faire les ongles … ça fait du bien de temps en temps surtout dans des périodes comme celle là de penser qu’à soi même pendant un petit moment.
  • Garder le contact avec vos proches : Prenez régulièrement des nouvelles de vos proches ça permettra d’être rassurer et surtout d’avoir un lien social même si c’est que par téléphone.
  • Proposer son aide aux personnes âgées : Si vous le pouvez et que vous en avez l’occasion n’hésitez pas à proposer votre aide pour leur faire des petites courses ou lui rendre des petits services.
  • Ecouter de la musique : Un bon moyen pour ma part de garder le moral
  • Danser
  • Faire des séances photos avec les enfants : Si comme moi vous êtes passionnés de photographie vous pouvez organiser une séance photo improvisée avec les enfants ça leurs fera a coup sur plaisir de jouer les starlettes mais ça fera également des souvenirs pour plus tard.
  • Faire un apéro virtuel entre amis ou en famille via les réseaux sociaux
  • Prendre une photo de ce qui vous rend heureux
  • Trier ses photos : C’est l’occasion pour faire un gros tri dans vos photos. Comme beaucoup de monde il y a des photos qu’on garde et après coup on se demande pourquoi on a prit ça en photo, les photos ratées…
  • Tester une nouvelle recette de cuisine
  • Coudre : Profitez-en pour recoudre les chaussettes trouées, les vêtements à raccommodés ou simplement créer des objets ou vêtements
  • Regarder un documentaire
  • Supprimer les vieux mails : Et oui nous sommes beaucoup à garder des vieux mails ou alors à recevoir des pubs incessante. Alors c’est l’occasion de se plonger dedans et de ce mettre à jour.
  • Faire une cabane de couette : Une activité qui plaira à coup sur aux enfants
  • Suivre un tuto diy sur YouTube et le faire

J’espère que cet article vous aura plus et vous aura donner quelques idées pour vous occuper pendant cette période difficile que nous sommes en train de traverser en ce moment.

Si vous avez d’autres idées n’hésitez pas à me les dire en commentaires une bonne journée et à bientôt pour un nouvel article.

Fréquence de lavage des vêtements

Aujourd’hui pour ce nouvel article je vous propose à travers une image la fréquence de lavage du linge.

A laver toutes les semaines :

  • Draps
  • serviettes

Après chaque utilisation :

  • collants
  • culottes
  • chaussettes
  • tee-shirts et débardeurs
  • Vêtements de sport

Après plusieurs utilisations :

  • jeans
  • pantalons
  • pulls
  • chemises
  • blouses
  • jupes et robes

Tous les mois :

  • bonnets, gants et écharpes

Tous les 3 à 6 mois :

  • Oreillers
  • couette
  • Matelas

Une fois par an les tapis.

Voilà j’espère que cet article vous plaira et vous sera utile. Bonne soirée et bonne lecture à toutes et à tous à demain pour un nouvel article .

Lavage de main simple

Avec la crise qui se produit en ce moment je voulais vous partagez cette petite image qui est très importante à mes yeux. Pour ma part le lavage des mains et primordiale

Quand se laver les mains?

  • Après chaque passage aux toilettes
  • Après être sorti dehors
  • Après avoir bricolé ou toucher quelques chose de souillé
  • Avant et après chaque repas
  • Avant de cuisiner
  • Avant de s’occuper d’un bébé
  • Après s’être moucher (si on est malade)

Comment se laver les mains ?

Un simple rinçage à l’eau ne suffit pas. Par l’image (trouver sur internet ) Voici comment procéder de manière simple et efficace.

J’espère que cet article vous servira. A très bientôt et bonne lecture à toutes et tous.

23 ans pour faire le deuil

Aujourd’hui je vais vous parler d’une période très douloureuse que j’ai traversée quand j’étais enfant. La veille de mes 7 ans j’ai perdu mon parrain dans un tragique accident de camion il est parti à l’âge de 28 ans.

Si je fais cet article que aujourd’hui c’est que au début ou j’ai créer mon blog j’aurais était impeccable d’en parler ou d’écrire quelque chose concernant sa disparition sans finir comme une fontaine.

Que c’est -il passer ?

Le 14 Décembre 1995, il prend la route pour une tournée qu’il n’aimait pas faire et d’ailleurs ce jour là il ne devait pas travaillé, il a était appeler pour remplacer un de ses collègues de travail. Bref, les conditions météos n’était pas bonne puisque la route était verglacée. courant de la matinée, il a prit une plaque de verglas, perdu le contrôle du camion est est rentrer en collision avec une personne que d’ailleurs mon père connaissait très bien puisqu’il avait étaient à l’école ensemble. La personne avec qui mon parrain a eu l’accident était de Mallemort (13) et l’accident à eu lieu dans l’ Allier .Lui à survécu (avec beaucoup de temps d’hospitalisation derrière bien évidement) et mon parrain lui est décédé sur le coup avec la cage thoracique enfoncée et une jambe sectionnée.

Comment j’ai vécu son départ ?

Bien que je n’avais que 7 ans, son départ a était pour moi une énorme déchirure dont j’ai mis 23 ans à faire le deuil alors que dans mon entourage tout le monde l’a fait assez rapidement. Du coup j’ai eu ce sentiment de culpabilité jusqu’à l’année dernière dont je vous expliquerais comment j’ai fait pour faire mon deuil.

Arrive le jour de l’enterrement, mes parents y vont et nous laisse chez un couple d’amis pendant quelques jours. Sur le moment je n’ai rien dit et c’est les Annees passant que j’ai commencer à me poser des questions et même à en vouloir sur le moment à ma mère de ne pas m’avoir emmener avec elle à l’enterrement. Sauf que pour elle, elle penser que ce n’était pas ma place. Avec le temps et en grandissant j’ai compris pourquoi et c’est passer, mais à chaque fois qu’on en parler, je m’éffondrer en larmes, j’en était même arriver à faire des crises d’angoisses quand on croiser ou qu’on était à côté d’un camion sur l’autoroute. J’ai étais juger on m’a même dit que j’étais ridicule de réagir comme ça mais je ne pouvais rien contrôler ; Au dates anniversaires c’est à dire le 6 Août (Jour de sa NAISSANCE) et le 14 décembre (jour de sa mort et veille de mon anniversaire), je me réveille la nuit en pleurant car je rêvais de lui la nuit.

Ça faisait mal à ma mère de me voir toujours dans cet état là après tant d’années, elle avait beau me conseiller, m’épauler je faisais un blocage quelque part.

Comment ai je fais mon deuil ?

L’année dernière alors que j’avais déjà eu une séance d’hypnose qui avait bien marcher, ma mère m’a conseillée d’en parler à mon hypnotiseuse voir si elle pouvait faire quelque chose. Arrive donc le rendez-vous je lui en parle et la déjà le début a était dur car j’ai senti ma gorge se nouer elle m’a plonger dans un état d’hypnose et la je peux vous dire que la séance a était psychologiquement très dur car j’ai verser beaucoup de larmes pendant la séance elle a même dû l’interrompre le temps que je reprenne mes esprits. Pendant la séance et c’est de la que venait le blocage c’est de ne pas lui avoir dit au revoir. J’ai pu enfin lui dire au revoir et lui dire tout ce que j’avais sur le cœur. En sortant de la séance de me suis senti libérée d’un poids énorme des épaules, et depuis ce jour là je peux en parler librement sans verser une larme après je vous avoue que même si j’ai fait mon deuil ça ne m’empêche pas de penser à lui tout les jours. Je l’aime et l’aimerais toujours malgré qu’il ne soit plus là.

Le déni de grossesse

Bonjour à toutes ! Pour ce nouvel article , je voulais vous parler d’un sujet dont j’en ai eu l’expérience (bien que j’aurais aimer éviter comme beaucoup de femme de pense) il s’agit du déni de grossesse que j’ai fait pour Noé. Je vais vous expliquer en gros qu’est ce que c’est, quel en sont les causes et les conséquences et quelle prise en charge il est possible de mettre en place. J’espère que cet article pourra aider des mamans qui passent par là ou son passées par là par le passé.

Qu’est ce que c’est ?

Le déni de grossesse désigne le fait d’être enceinte sans en avoir conscience. Le corps ne présente aucun des signes habituels de la grossesse, à savoir :

  • Il n’y a pas de ventre
  • Pratiquement pas de prise de poids
  • Pas de masque de grossesse

Les mouvements du foetus ne sont pas ressentis ou confondus avec des troubles digestifs. En l’absence de ses signes, l’entourage et mari (présent dans 50% des cas) ignorent également la grossesse.

Il y a deux types de déni :

  • Le déni de grossesse partiel : Le grossesse est découverte après le 1er trimestre. Lors de la prise de conscience de cette grossesse, le corps peu se métamorphoser en un temps record.
  • Le déni de grossesse total : La grossesse est découverte au moment de l’accouchement, lors d’une consultation au urgences pour de fortes douleurs abdominales ou bien à son domicile.
comparaison de la position de bébé entre une grossesse classique et un déni de grossesse

Quelles sont les causes possible ?

Le déni de grossesse est un trouble de la gestation psychique. La grossesse n’ai pas uniquement un processus physiologique qui permet la croissance du bébé ; c’est aussi un processus psychique durant lequel la femme devient « mère ». En cas de déni de grossesse, le processus psychique n’a pas lieu en raison d’un conflit inconscient.

Le psychisme niant la grossesse, toutes les manifestations physiques de la grossesse sont comme « bloquées ».

Derrière chaque déni de grossesse il y a une histoire personnelle, intime, courant parfois sur plusieurs générations. Les différents éléments psychologiques peuvent être :

  • l’ambivalence du désir d’enfant
  • des conflits non résolus
  • le rapport au corps
  • le rapport à la sexualité
  • la pauvreté de la communication des émotions
  • les problématiques transgénérationnelles
  • des éventuels traumatismes passés ou actuels
  • un trouble de l’adaptation

Quelles sont les conséquences d’un déni de grossesse ?

La révélation de la grossesse, est un véritable cataclysme psychique pour la mère qui doit en un temps éclair construire sa grossesse.

Lors de la découverte de sa grossesse après un déni partiel, la femme peut persévérer dans le déni, refuser cette grossesse et demander son interruption voir l’abandon de l’enfant ou au contraire développer un processus de maternité.

En cas de déni total de la grossesse, ce temps est encore plus court et la découverte plus brutale. L’issue la plus dramatique du déni de grossesse total reste l’infanticide. Il demeure tout de même très rare. En effet dans ce cas là, la mère ne voit plus le bébé comme un être fragile mais comme une chose encombrante dont il faut se débarrasser au plus vite.

Quelle prise en charge ?

Dans les deux cas, un accompagnement psychologique de la mère est essentiel pour une compréhension psychopathologique du déni de grossesse. (Malheureusement dans mon cas je n’ai pas eu se suivi).

Une prise en charge mère/enfant peut- être également nécessaire pour aider la mère à tisser un lien affectif avec son bébé, car en l’absence du temps de maturation psychologique de la grossesse, ce lien peut-être difficile à mettre en place.

En réaction au sentiment de culpabilité de n’avoir rien vu de leur grossesse, ou bien d’avoir eu des comportements à risque durant celle-ci, certaines mères, peuvent au contraire être dans l’excès avec leur enfant pour compenser. Là aussi un accompagnement mère/enfant contribuera à rétablir un lien sain.

Les aspects statistiques du déni de grossesse.

Contrairement aux idées reçues, le déni de grossesse peut toucher toutes les femmes :

  • De tout âge
  • De tout milieu socio- économique
  • De tout niveau intellectuel
  • Ayant déjà ou non des enfants

Dans la majorité des cas, les femmes sont déjà mère d’un ou deux enfants. Cette pathologie touche entre 800 et 2000 femmes par an en France.

Voilà j’espère que cet article et ce sujet vous plairont. Hésitez pas à me le dire en commentaire et surtout n’hésitez pas à échanger sur le sujet. Bonne lecture et une excellente journée à toutes et tous.

A bientôt !

Une dure décision à prendre

Pour celles qui me suivent régulièrement depuis le début de mon blog je vous avez fait un article avec les animaux de compagnie que l’on avait à la maison. J’avais prévu de vous faire un article sur ce qu’on donner aux lapins, qu’est ce qu’on utiliser comme matériel … mais malheureusement nous avons du nous en séparés lors du déménagement car nous n’avons pas de place ou mettre les cages.

Cela à était une décision très difficile à prendre car je m’y était vraiment attaché a mes boules de poils.

Ce qui m’a permis de ne pas trop en souffrir aujourd’hui c’est que quand j’ai su dans quelle famille ils allez aller et que j’ai su dans quelles conditions ils allaient vivre, j’ai peser dans un premier temps le pour (Ils peuvent courir en toute liberté avec d’autres lapins) (pour information la personne en a facilement entre 20 et 30 et chacun à son espace, il y en a dehors et en intérieur et ils ont une pièce dans la maison qui leur est réserver que pour eux… et le contre qu’ils allaient certe me manquer mais que si on les garder on aller les rendre malheureux à ne pas pouvoir les lâchés comme avant d’une part à cause de Filou qui en ferais bien une bouchée mais bref d’une autre part par manque de place et un mauvais agencement. De plus la famille habite juste en face de l’école primaire de mes deux grands du coup si je veux je peu prendre des nouvelles des lapins.

Tout ça pour dire que oui ils me manque je ne vais pas dire le contraire, mais de savoir qu’ils sont heureux là ou ils sont maintenant ben je me dis que j’ai prit la bonne décision. Dans la vie il y a des décisions très dures à prendre mais là dans ce cas là j’ai penser au confort des animaux avant mon bonheur à moi.

Bonne lecture à toutes et tous !!! et une bonne nuit à demain pour un nouvel article

Enfin récupérer mon ordinateur

Après plus de deux mois sans ordinateur (depuis le mois d’octobre) aujourd’hui j’ai enfin récupérer mon ordinateur du coup je vais pouvoir vous faire pleins d’articles sympas.

Cela fait plusieurs mois que je demande à mon mari de m’aider à rebrancher l’ordinateur mais sans succès et aujourd’hui j’en ai eu marre et j’ai décider par moi même de le faire. Honnêtement je m’en croyais impeccable (manque de confiance en moi) et ben au final je m’en suis très bien sortie car je pense que à force de le voir faire j’ai enregistrer.

ça peut paraître pas grand chose pour certains et certaines mais pour moi c’est une victoire !!!!

Une bonne soirée a toutes et tous et à très vite pour une idée recette .